Comprendre le système de santé néerlandais

Les systèmes de santé français et néerlandais ont un objectif commun : assurer la santé de tous, dans le respect des patients. Pourtant, les Pays-Bas et leur fonctionnement (assurances privées, système de première et de deuxième ligne) peuvent nous déstabiliser au premier abord.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du système en vigueur aux Pays-Bas, Catherine Libeaut a reçu Drs Edwige Strippe lors d’une conférence en ligne le 4 février dernier.

L’épidémiologiste spécialisée dans les questions de santé aux Pays-Bas nous a expliqué en détail le fonctionnement du système néerlandais et a répondu à toutes nos questions.

La santé publique, un point fondamental de la constitution néerlandaise

Dans la constitution, le gouvernement néerlandais a l’obligation de promouvoir la santé publique. Pour évaluer la qualité de l’offre de santé, on se base sur trois critères qui permettent de la mesurer :

La qualité des soins : Diagnostique rapide et correct / efficacité, facilité de mise en place et sécurité des traitements / communication claire et efficace /respect du choix des patients ;

L’accessibilité : Spécialistes facilement joignables / installations équitablement réparties sur le territoire et accessibles à tous / soins opportuns (délais raisonnables, respect de l’aspect culturel) ;

La facilité de financement : L’argent ne doit pas être un frein à l’accès aux soins d’un point de vu individuel (les citoyens peuvent participer facilement) et collectif (le gouvernement peut continuer de financer le système de santé tout en continuant à financer tous les autres domaines publics).

En outre, dans le cadre de la loi sur la santé publique, le gouvernement doit garantir la santé de tous. Campagnes de dépistage, lutte contre les maladies infectieuses ou encore soins médicaux environnementaux, des actions sont régulièrement mises en place pour assurer la sécurité des individus, des groupes à risque et / ou de toute la population (exemple : les mesures actuelles permettant de lutter contre la propagation du Covid 19).

Le rôle du médecin de famille

Le médecin de famille est en première ligne. Son rôle est de recevoir les patients et d’assurer les suivis et les soins dits « généralistes ». Le médecin de famille est également là pour faire la passerelle avec la « deuxième ligne », c’est-à-dire les spécialistes et les hôpitaux. À la demande du patient et / ou si le médecin le juge nécessaire, il contactera le spécialiste ou l’établissement de santé compétent.

Contrairement au système français, les patients ne contactent pas directement ces spécialistes et doivent systématiquement consulter leur médecin de famille avant d’obtenir des soins ciblés.

Le rôle prépondérant des assurances privées

Pour assurer le rapport qualité-prix des soins, le gouvernement a mandaté un certain nombre de compagnies d’assurances santé. Il est obligatoire de souscrire à une assurance santé et chacun est libre de choisir l’assurance santé de son choix, qui en retour a obligation d’accepter tous les patients.

On peut changer d’assurance une fois par an au mois de décembre pour l’année suivante et le nouveau contrat d’assurance entre en vigueur le 1er janvier. Il est possible de contracter une assurance en cours d’année seulement si l’on vient d’arriver aux Pays-Bas et que l’on souhaite s’assurer pour la première fois.

L’assurance santé de base

L’assurance santé « de base » comprend l’accès à plusieurs prestations :

  • Consultations auprès du médecin de famille
  • Séjours hospitaliers
  • Dispositifs médicaux
  • Médicaments « vitaux »
  • Soins dentaires jusqu’à 18 ans

C’est le gouvernement qui décide ce que couvre ou non l’assurance santé de base, ces prestations sont examinées et réévaluées chaque année et doivent être « conformes à l’état de science et de la pratique ».

Le coût des assurances santés :

Prime nominale, Eigen risico, assurances complémentaires, les coûts de l’assurance santé varient d’un assuré à l’autre.

La prime nominale : Il s’agit de la somme payée mensuellement ou annuellement pour accéder à l’assurance. Pour une assurance basique, le montant est d’environ 1200 par an. Cette prime ne concerne pas les mineurs. Pour déterminer leurs tarifs, les assurances santé se basent sur le principe de solidarité : le montant prélevé est déterminé en fonction des revenus de l’assuré et il est le même que le besoin de soins soit élevé ou non.

Le Eigen risico, ou risque moral : Les 350 premiers euros de soins – même s’il s’agit de soins « essentiels » – sont à la charge du patient, à l’exception des consultations auprès du médecin de famille.

Les assurances complémentaires : L’assurance basique ne comprend pas la couverture de certains soins comme les soins dentaires ou ophtalmologiques. Il est donc possible de contracter une couverture supplémentaire. La prime nominale augmente alors.

Si vous avez des questions concernant le système de santé néerlandais, n’hésitez pas à nous contacter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :